Construire son atelier de Sérigraphie

1.La Table 2.L'Insoleuse
Responsive image

0. L'atelier

Voici l’atelier dans sa globalité : une table aspirante, une insoleuse UV et toute une batterie de materiel nécessaire pour l’impression. Cet atelier a été construit dans le but de recevoir des écrans pouvant aller jusqu’à 800X600mm, ce qui vous permettra de réaliser des impressions jusqu’à 600X400mm environ.

1. La Table

Matériel nécessaire :
Plaques de medium hydrofugé 22mm d’épaisseur, visseuse/perceuse, meuleuse, vis, colle à bois, charnières spéciales sérigraphie, serre-joints, accrocheur, peinture, vernis, crayon, règle. Le niveau de difficulté est peu élevé et l’assemblage peut être réalisé rapidement.

Responsive image
Responsive image

a. La composition

La table d’impression se compose de six plaques de Medium Hydrofugé. Préférez un medium épais de 22mm resistant à l’humidité et aux éclaboussures. En référence aux éléments ci-dessus, vous aurez besoin de faire découper sur mesure les éléments suivants :
2 x 900X800mm
2 x 900x100mm
2 x 600x100mm

b. Délimiter

Sur une des plus grandes plaques (A), vous devrez délimiter quatre carrés de 150mm, aux quatre coins de la plaque pour créer la surface d’aspiration.

Responsive image
Responsive image

c. Tracer

Suivant le schéma ci-dessus, vous devrez tracer au crayon de papier des traits horizontaux et verticaux espacés de 20mm, sur toute la surface délimitée.

Voici ce à quoi doit ressembler votre plaque (A).

Responsive image
Responsive image

d. Percer

Munissez-vous d’une visseuse / perceuse accompagnée d’un foret de 3mm ou 4mm : vous devez venir à bout des 525 petits trous qui jonchent votre plaque. Soyez précis et tenez votre appareil bien droit. N’oubliez pas de mettre une plaque de polystyrène ou autre chose pour protéger la table sur laquelle vous travaillez.

e. Assembler

Les éléments viendront s’assembler comme sur le schéma. Il est nécessaire de créer une ouverture pouvant laisser passer un embout d’aspirateur à tête plate. Ici nous découperons un morceau de 45mm au milieu d’une plaque (C).

Responsive image
Responsive image

Pour mieux comprendre, voici une photo illustrant l’espace nécessaire au branchement de l’aspiration. Préférez une disqueuse pour obtenir une découpe nette.

Tous les éléments sont prêts pour l’assemblage, la plaque percée vient fermer le coffre.

Responsive image
Responsive image

f. Coller

Déposez la colle à bois en faisant des zigzags pour une meilleure adhérence, puis installez vos serre-joints aux quatre coins de la table. Attendez quelques minutes la prise de la colle avant de passer à la couche supérieure.

Comme pour la première couche, déposez la colle à bois en zigzags, vous pouvez également combler les joints douteux. Déposez la plaque percée puis installez vos serre-joints. Vous pouvez d’ores et déjà tester l’aspiration de votre table. Une fois l’aspirateur lancé, il doit être très difficile voir impossible de déplacer la feuille aspirée.

Responsive image
Responsive image

L’assemblage de la table est maintenant fini. Vous pouvez profiter du temps de séchage pour installer les charnières qui serviront à tenir vos écrans. Attention de ne pas vous tromper de côté, les charnières doivent être installées du côté du trou d’aspiration.

g. Fixer

Déposez les charnières à 150mm du bord le long des traits que vous aviez tracés lors de la première étape. Vous pouvez installer un écran pour ajuster la hauteur des charnières. Gardez en tête que la table doit accueillir des cadres de 800mm.

Responsive image
Responsive image

Ici, les charnières ont été fixées à 20mm du bord supérieur. Utilisez des vis auto-percentes de manière à ce qu’elles fixent toutes les couches, sans traverser la table.

h. Harmoniser

Si vous êtes perfectionniste, vous pouvez harmoniser les bords de votre table. Pour ça, utilisez une disqueuse ou une raboteuse.

Responsive image
Responsive image

La table est maintenant finie et fonctionnelle. Vous pouvez la ‘pimper’ selon vos goût.

i. Peindre

Après avoir passé plusieurs couches d’apprêt puis deux bombes de blanc, le résultat n’était pas convaincant (voir photo). La peinture à la bombe crée des reflets hétérogènes. Préconisez la peinture au rouleau à l’aide d’une ‘patte de lapin’ en mousse.

Responsive image
Responsive image

Après plusieurs couches de blanc à l’aide d’un rouleau mousse ‘patte de lapin’ puis plusieurs couche de vernis, le résultat est impeccable.

2. L’Insoleuse

Information importante :
Vous pouvez éviter la création du caisson en achetant un simple meuble blanc type placard ou meuble de cuisine. Vous gagnerez un temps considérable et beaucoup d’argent. Vous économiserez plusieurs bombes de peinture et le résultat final sera nettement plus qualitatif. Cela dit, si vous tenez à créer l’intégralité de l’atelier de vos mains, voici ce dont vous aurez besoin (Le materiel électrique vient du site www.francelampes.com vous retrouverez la référence de chaque article ci-dessous).
Matériel nécessaire :
Plaques de medium de 12mm d’épaisseur, plaque de verre transparente, clous, marteau, charnières, visseuse, vis, colle à bois, peinture blanche, charnières, plaque/papier réfléchissant, fil éléctrique, bloc de jonction 3 pôles (Les Wago sont très bien), 1 cordon d’alimentation + interrupteur (M1051440), 5 tubes fluorescents 15w Actinique 350nm UVA (408115), 5 ballasts ferromagnétiques (M105126904), 5 kits douille avec équerre + starter (M105007799), 5 starters (474998).
Le niveau de difficulté n’est pas très élevé mais il est préférable de vous faire aider par une personne avec des connaissances en électricité.

Responsive image
Responsive image

Notre insoleuse est une simple boite dans laquelle se trouvent 5 néons UV recouverts d’une plaque de verre surélevée. Elle vous permettra d’insoler des écrans jusqu’à 80X60cm.

a. La composition

Vous pouvez éviter la création du caisson en achetant un simple meuble blanc type placard ou meuble de cuisine. Vous gagnerez un temps considérable et beaucoup d’argent. Vous économiserez plusieurs bombes de peinture et le résultat final sera nettement plus qualitatif. Cela dit, si vous tenez à créer l’intégralité de l’atelier de vos mains, voici comment procéder :
L’insoleuse se compose de dix plaques de Medium classique. Utilisez un medium de 12mm d’épaisseur pour éviter de créer une boite trop lourde. En référence aux éléments ci-dessus, vous aurez besoin de faire découper sur mesure les éléments suivants :
2 x 860X660mm
2 x 860X280mm
2 x 636X280mm
4 x 200X200mm
1 x Plaque de verre transparent 830X630mm.
Utilisez un verre épais pour plus de resistance lors des déplacement et demandez surtout à faire polir les bords du verre pour éviter les coupures.

Responsive image
Responsive image

Voici un aperçu de tous les éléments nécessaires à la construction de votre caisson d’insoleuse.

b. Assembler

Suivant le schéma ci-dessus, commencez l’assemblage du caisson à l’aide d’un marteau et de petits clous fins. Si vous souhaitez utiliser des vis, pensez à près-percer vos plaques de médium.

Responsive image
Responsive image

Idem avec le résultat en image. Munissez vous d’un marteau et de petits clous fins pour démarrer l’assemblage du caisson. Si vous souhaitez utiliser des vis, pensez à près-percer vos plaques de médium.

En suivant le schéma ci-dessus, créez une boîte creuse en assemblant les plaques (A), (B) et (C).

Responsive image
Responsive image

c. Fixer

Les plaques de médium carrés (D) serviront à consolider votre caisson et à retenir la plaque de verre qui recevra vos écrans. Fixez les aux quatre coins de votre caisson avec de la colle à bois et des clous fins.

Le caisson est assemblé, vous pouvez présenter le couvercle et préparer vos charnières.

Responsive image
Responsive image

d. Les charnières

Installez vos charnières à l’aide de vis, rondelles et boulons de manière à pouvoir fermer complètement le caisson.

e. Peindre

Peignez l’intérieur de votre boite en blanc afin d’optimiser la réflection des néons.

Responsive image
Responsive image

Dans cet exemple, une plaque de mousse épaisse résistant à la chaleur est utilisée comme réflecteur pour les néons mais aussi pour fixer tout le matériel électrique.

f. L’installation électrique

Passons à l’étape la plus compliquée : l’installation électrique. Vous aurez besoin de tous les éléments électriques listés précédemment. Pour rappel, toutes les références ainsi que le site internet sont disponibles dans le texte de description de la première publication concernant la construction de l’insoleuse.

Responsive image
Responsive image

Avant de passer au câblage électrique, fixez tous les éléments comme sur l’exemple ci-dessus. Disposez les ballasts au bout des néons et espacez les néons de manière égale. Fixez les éléments à l’aide de vis auto-perçantes de manière à ce qu’elles traversent la plaque réfléchissante et qu’elles mordent dans le médium en dessous.

Pour cette ultime étape, il est préférable de vous faire aider par une personne ayant des connaissances en électricité. En suivant ce schéma ci-dessus, reliez tous les éléments grâce à du fil électrique. Il existe plusieurs manières de relier les éléments entre-eux : dans cet exemple les raccordements se font grâce à des blocs de jonctions Wago de 3 et 6 fils.

Responsive image
Responsive image

Déposer la plaque de verre sur les panneaux de medium carré, votre insoleuse est maintenant terminée ! Le temps d’exposition dépend du détail de votre dessin et de l’émulsion utilisée. À titre indicatif, j’ai pour habitude d’exposer mes typons environ 2 minutes pour un résultat optimal.